Le partage de main-d'oeuvre

Un nouveau projet de partage de main-d’œuvre permettra aux entreprises du Saguenay–Lac-Saint-Jean d’accéder à un bassin de travailleurs occupant déjà un emploi à temps partiel.

Le nouvel outil qu’est le Réseau ALIRA (Alliance-Interaction-Ressources humaines-Atypique) permettra aux travailleurs qui le désirent de prolonger leurs périodes de travail sans rompre leur lien d’emploi initial.

Le gouvernement octroie une somme de 512 768 $ pour une période de trois ans à ce projet novateur qui pourrait être mis en place ailleurs au Québec.

Commentaires

Pour consulter les commentaires ou pour commenter cette publication, vous devez vous connecter sur Passerelles ou vous inscrire.