Exode des jeunes ruraux, ça s'améliore

Selon le rapport "Regard statistique sur la jeunesse" (2019), les jeunes seraient moins enclins à quitter leur région d’origine qu’auparavant, et, ceux qui partent auraient plus tendance à y revenir.  

Même si la situation s'améliore selon les régions et les catégories d'âge, pourquoi les jeunes quittent encore?

Chez les 15-24 ans, on explique cet exode par une offre de programmes d'étude moins variés et le goût de l’aventure, de changer d’air, l'envie de voir autre chose et de vivre l’effervescence de la ville.

Par contre c'est chez les 25-29 ans que le retour en région est possible que ce soit pour fonder une famille, trouver un travail ou démarrer une entreprise tout en ayant une certaine qualité de vie.  Seul bémol, les entreprises des grands centres ont plus de facilité à intégrer les nouvelles technologies que les entreprises régionales, un frein au retour en région pour plusieurs jeunes.

Comment inverser la tendance de l'exode rural dans l'Est?  Selon deux membres de l’AGECAR (Association générale étudiante du campus de Rimouski), la dynamique culturelle des petites villes, les relations interpersonnelles, tout comme la proximité avec le milieu naturel sont tous des facteurs qui peuvent inciter les jeunes à vivre ou étudier en région.

Commentaires

Pour consulter les commentaires ou pour commenter cette publication, vous devez vous connecter sur Passerelles ou vous inscrire.